LA CUISSON DU PAIN DANS L’EGYPTE ANTIQUE

 

      Disposés de manière telle que l’intérieur de chaque récipient se présentât aux flammes, ils étaient dans un premier temps préchauffés grâce à elles. Vous aurez remarqué ici aussi le personnage qui, de la main droite, active le foyer et se protège les yeux avec celle de gauche. Dans un deuxième temps, on les remplissait de pâte puis, dans un troisième, ils étaient à nouveau superposés sur le foyer pour être cuits, mais cette fois munis d’un autre moule-bedja faisant office de couvercle.

 

      Enfin, quatrième et dernière étape, la cuisson achevée, l’on s’employait à démouler, à faire tomber le pain, comme le précisent parfois les indications hiéroglyphiques, vraisemblablement, si l’on en croit les nombreux fragments de céramique retrouvés in situ, en n’hésitant pas à briser les moules dès qu’ils étaient refroidis.

 

Relief en calcaire peint. Cuisson du pain et fabrication de gâteaux. Ve dynastie. Musée du Louvre

 

Author: Patte2chat

Laisser un commentaire