L’Utilisation du LAPIS-LAZULI Durant l’Antiquité

Bloc de lapis-lazuli d’Afghanistan – AdobeStock.

      Lapis-lazuli vient du latin “lapis” et de l’arabe “azul” qui signifient « la pierre bleue ». Cela en fait une pierre semi précieuse très appréciée et recherchée durant l’Antiquité.

      Les premières utilisations attestées proviennent de la Mésopotamie et ce vers -6000 ans avant notre ère. Cette pierre très prisée était aussi utilisée chez les premières dynasties sumériennes, vers – 3000/ -2500 ans. Ainsi son utilisation se répandra dans tout le Moyen-Orient au fil des siècles.

Étendard d’Ur, vers 2600 av. J.-C. oeuvre sumérienne, Irak

      Dans l’Égypte ancienne, le lapis-lazuli était une pierre de prédilection pour les amulettes et les ornements tels que les scarabées. Qui étaient également très populaires. À Karnak, les sculptures en relief de Thoutmôsis III, XVIIIème dynastie (1479-1429 av. J.-C.) montrent des fragments et des morceaux de lapis-lazuli en forme de tonneau qui lui sont livrés en hommage.

Selon le mythe égyptien antique, le soleil (Ra) se propage dans le ciel chaque jour et transforme les corps et les âmes.

Les scarabées, les bousiers, forme une boule d’excréments afin de manger et de pondre leurs œufs. Puis se retransforment en larves et enfin redeviennent scarabées. Ainsi ils sont considérés comme symbole terrestre du cycle céleste de soleil et de renaissance.

En outre, ils étaient généralement sculptés dans du lapis-lazuli. Car son bleu profond et céleste représentait le symbole de la royauté et de l’honneur, des dieux et du pouvoir, de l’esprit et de la vision. C’est un symbole universel de sagesse et de vérité, les égyptiens croyaient que sa couleur bleue rappelait les cieux et symbolisait la création et la renaissance.

L’utilisation du LAPIS-LAZULI durant l’Antiquité, suite…

Chef-d’œuvre de l’orfèvrerie antique, représente la triade divine de la famille d’Osiris, en or plein et de lapis-lazuli, époque ptolémaïque. Le Louvre.

Durant l’Egypte antique, on retrouve le lapis-lazuli dans l’orfèvrerie. Comme on peut l’observer dans le masque funéraire de Toutankhamon, ou plus simplement dans les colliers. Mais le lapis-lazuli était également utilisé en cosmétique et servait, une fois réduit en poudre de fard à paupières.

Mais on prêtait à cette pierre d’autres vertus, les grands prêtres égyptiens l’ont également utilisé à des fins de guérison. Les guérisseurs jetèrent le lapis en poudre et l’avalèrent pour éviter les calculs biliaires. Les Égyptiens utilisaient également le lapis pour prévenir l’insomnie et la mélancolie ou la fièvre.

      Dans l’Antiquité gréco-romaine, le lapis-lazuli n’occupe pas de place vraiment remarquable. Les Romains lui prêtent des vertus aphrodisiaques, et l’utilisent comme antidote aux piqûres de serpent.

Découvrez également sur notre blog

Le tombeau de Toutânkhamon et ses trésors

Découvrez les plus beaux objets et mobiliers du très célèbre tombeau appartenant au jeune monarque, découvert par Howard Carter le 4 novembre 1922…


Author: Patte2chat