Pétra en Jordanie

 

 

 

      Pétra, dont le nom veut dire “rocher” en grec ancien, est une cité nabatéenne, elle se développe au VIe siècle avant J.-C. grâce au commerce, les Nabatéens étant un peuple commerçant implanté au sud de la Jordanie et de Canaan. Leurs caravanes transportaient des épices, de l’encens et d’autres produits précieux, ils commerçaient jusqu’au confins de l’Arabie, en l’Égypte ou encore en Syrie et également jusqu’aux rives de la Méditerranée.

      La ville de Pétra fut redécouverte par l’Occident au début des années 1800, elle est sans aucun doute l’une des merveilles du monde antique avec ses façades monumentales directement taillées dans la roche, qui en font une ville unique et classée bien entendu au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Principaux monuments de Pétra :

 

1. La Khazneh, qui signifie en arabe : « trésor du Pharaon »

2. Le Deir

3. Temple de Qasr al-Bint

4. Temple des lions ailés

5. Théâtre romain

6. Eglise byzantine

 

 

1. La Khazneh

 

La Khazneh

 

2. Le Deir

 

Le Deir

 

3. Temple de Qasr al-Bint

 

Temple de Qasr al-Bint

 

4. Temple des lions ailés

 

Temple des lions ailés

 

5. Théâtre romain

 

Théâtre romain

 

6. Eglise byzantine

 

Eglise byzantine

 

Mosaïque, église byzantine

 

Mosaïque, église byzantine

 

      A son apogée, Pétra comptait près de 25000 habitants, et durant son histoire, ont été creusées pas moins de 620 tombes monumentales.

 

Author: Patte2chat

Laisser un commentaire